Astuce N°10: Repérer les lieux (ou pas..)

Le repérage des lieux est à la fois une chose nécessaire et utile  mais d’un autre côté se trouver en terrain inconnu peut être un facteur d’inspiration important pour le photographe qui regardera son environnement avec un œil vierge favorable à plus de créativité.

Nous aimons photographier des lieux et des personnes nouvelles et nous constatons combien il peut être difficile de trouver l’inspiration dans des lieux qui nous sont plus familiers. Nous faisons souvent de meilleures photos dans une ville qui nous est étrangère que dans notre propre quartier. Les grands photographes comme Raymond Depardon ou Robert Doisneau savent eux, saisir avec art leur quotidien et transcender la banalité. Ils nous enseignent que l’art est à portée de main, dès que nous franchissons le seuil de nos maisons, mais cette leçon n’est malheureusement accessible qu’au nombre restreint des photographes les plus créatifs: les artistes.

Pour le reste d’entre nous, il vaut mieux ne pas chercher à visiter les lieux au préalable pour deux raisons: la première, qui sera plus d’ordre pratique, et liée à l’éloignement qui ne rend pas toujours possible un repérage. La deuxième, plus d’un point de vue artistique, afin de ressentir les lieux plutôt que de les analyser de façon technique et ce, toujours dans l’optique de ne pas brider notre créativité. Il nous faut trouver cet équilibre délicat entre influence et inspiration.

Néanmoins certaines étapes sont nécessaires dans le cadre de la préparation mentale du photographe, surtout pour des premiers reportages. Voici quelques idées et suggestions:

Utiliser les ressources en ligne sur internet

Utilisez Google Maps pour vous donner une idée de la configuration des lieux, mais aussi, de façon plus prosaïque, pour avoir une vision précise des distances entre les différents endroits: l’église et le lieu de réception, par exemple.

Connectez-vous sur le site internet du lieu de réception, obtenez des informations détaillées sur l’organisation des bâtiments, les éventuelles pièces d’eau, le parc, les espaces boisés ou fleuris etc. Cette approche simple vous permettra d’identifier facilement les meilleurs endroits pour prendre vos photos.

Vérifiez l’heure du coucher du soleil et son positionnement tout au long de la journée (cf. liens proposés sur le site). Pour les photographies en extérieur vous pouvez vous appuyer sur l’excellente application The Photographer’s Ephemeris qui tient compte de la topographie du lieu et dont une excellente présentation est accessible ici.

Impliquez les futurs mariés

Dans la majorité des cas (si ce n’est de façon systématique), les futurs mariés auront déjà visité les lieux, une ou plusieurs fois. Demandez-leur de vous partager les photographies des lieux, les prospectus, leurs impressions… Cela vous permettra d’avoir une idée précise des conditions de luminosité (église sombre, exposition du lieu de réception…) et des risques éventuels à anticiper. Impliquez-les également dans la recherche du lieu adéquat pour les photographies de couple surtout si la réception se déroule dans une propriété de famille.

Faites un repérage rapide le jour J

Le jour J: prévoyez d’arriver 1 à 2 heures en avance afin de vous familiariser avec les lieux.

Par exemple un repérage dans l’église vous permettra de définir l’endroit le plus adéquat pour vous placer pendant la cérémonie, comprendre la meilleure façon de vous déplacer, vérifier s’il est possible de monter dans les tribunes etc.. Effectuez quelques photographies tests et cherchez à déterminer la qualité de la lumière pour calibrer plus efficacement la balance des blancs quand l’heure sera au post-traitement de vos fichiers RAW. Vous pouvez vous construire un scenario en définissant vos réglages de base a priori.

Faites également les repérages nécessaires pour les photographies de couple cherchez à comprendre comment la lumière évoluera au cours de la journée et planifiez les clichés clefs en conséquence. Une bonne compréhension de la géographie des lieux vous facilitera la tâche en définissant une suite logique des photographies à réaliser. Cette approche vous fera gagner un temps précieux et évitant par exemple de faire courir les mariés d’un bout à l’autre du lieu de réception par manque de maitrise de l’environnement. Sachez également anticiper la hauteur du soleil, la cour du domaine dans laquelle vous aviez prévue de faire les photographies sera peut être complètement dans l’ombre dès 17:00 en fonction de la hauteur des bâtiments et de la période de l’année…

Sachez gérer les impondérables

L’église semblait lumineuse mais au final des travaux sur le vitrail principal obscurcissent considérablement l’intérieur. Vous aviez identifié le lieu rêvé pour les photographies de couple mais la pluie a détrempé le chemin pour y parvenir et c’est donc devenu une mission impossible pour la mariée…
Malheureusement la planification a ses limites et il vous faudra bon gré, mal gré, composer avec les événements et la réalité du jour J. Ayez toujours un plan B notamment par rapport à la météo. On oublie trop facilement qu’il peut faire très beau pour un mariage hivernal et a contrario un temps exérable en plein mois d’aout.

Laisser un commentaire