Astuces N°12: Choisir les paramètres d’exposition adaptés

Voici quelques astuces et paramètres conseillés pour la photographie de mariage résumées dans des « recettes » simples. Ces astuces et méthodes peuvent être utilisées comme point de départ et aider à mieux comprendre l’impact des réglages permettant ainsi de vous familiariser progressivement avec votre matériel et la diversité des réglages possibles. D’autres formules tout aussi valables peuvent être utilisées et déclinées à l’infini en jouant sur la triade ISO / Vitesse / Ouverture.

Manuel ou semi-automatique?

Dans certains cas il sera préférable d’utiliser les paramètres semi-automatique de l’appareil (je suis pour ma part adepte du mode Av (priorité à l’ouverture) qui me permet de sélectionner l’ouverture une fois pour toute et de ne pas m’inquiéter de la vitesse d’obturation qui n’a aucun impact sur le rendu tant qu’elle reste dans des valeurs rapides (jusque 1/100e voire moins si votre objectif est stabilisé). J’ai également le contrôle sur la sensibilité que je ne laisse jamais en mode automatique afin de gagner en homogénéité.

Dans d’autres situations, quand la lumière est stable et que le style des photographies s’y prête (notamment pour les photographies posées ou la photographie d’éléments immobiles telles que les objets, monuments, décoration, alliances), je passe en mode manuel.

Portraits

– Focale : Longue focale (entre 70 et 200, les portraitistes apprécient particulièrement la focale 85mm),
– Distance par rapport au sujet: 3 à 5 mètres
– Mise au point: sur l’œil du sujet le plus proche de l’objectif (d’autres photographes conseillent une mise au point entre les deux yeux)
– Ouverture : maximale (f/2.8 ou f/4) afin d’obtenir un flou d’arrière plan
– Sensibilité ISO: utiliser la valeur minimale (plage 100-800)
– Flash: à éviter sauf si utilisé en mode manuel
– Vitesse d’obturation: peu importe tant quelle reste dans les valeurs évitant le flou de bougé (1/focale de l’objectif. Par exemple, si vous utilisez une focale de 85mm, la vitesse minimale sera de 1/85, donc en pratique 1/100ème de sec.)

Profondeur de champ:  très faible (entre 5 et 30 cm), il faudra être très précis sur la mise au point.

Exemple: pour un Canon 5 d Mark II, sujet à 3 mètre, ouverture f/2.8, focale 85mm la profondeur de champ est de 21 cm (calcul effectué à partir de http://www.wikipidio.fr/pdc/PDC.html)

Photographies de groupe

– Focale : focale moyenne (entre 50 et 70),
– Distance par rapport au sujet: 3 à 5 mètres
– Mise au point: sur le sujet central (en général les mariés) ou le sujet le plus proche de l’objectif afin d’optimiser la zone de netteté.
– Ouverture: importante (f/4 ou f/5.6)
– Sensibilité ISO seuil moins 3 stops.
– Flash: en mode manuel
– Vitesse d’obturation: peu importe tant quelle reste dans les valeurs évitant le flou de bougé (1/focale de l’objectif ex: si vous utilisez une focale de 85mm, la vitesse minimale sera de 1/85)
– nombre de clichés: racine de n + 1 du nombre de personnes, c’est la formule statistique pour être certain que toutes les personnes auront les yeux ouverts sur le cliché.

Profondeur de champ:  faible (50 cm à 1 mètre), choisissez une ouverture plus faible si les personnes ne sont pas sur un même plan.

Entrée de la mariée dans l’église

– Focale : focale courte (entre 35 et 50),
– Distance par rapport au sujet: 2 à 3 mètres
– Mise au point: sur la mariée
– Ouverture (F4)
– Sensibilité ISO : 800 (voire 1600)
– Flash: requis si contrejour, en mode automatique du fait que le sujet est en déplacement.
– Vitesse d’obturation: 1/80 (éviter d’aller au delà pour limiter les risques de flou de bougé sauf si utilisation du flash)

Soirée

– Focale : focale large (35mm ou moins),
– Distance par rapport au sujet: proche, généralement inférieure à 1m en raison de la densité de personnes sur la piste de danse
– Mise au point: sur le sujet
– Ouverture : maximale afin de capter le maximum de lumière ambiante, mais attention à la mise au point. Sinon choisir une ouverture à f/4 pour plus de sécurité.
– Sensibilité ISO : 800 (voire 1600)
– Flash: en mode manuel afin de ne pas « écraser » la lumière ambiante, idéalement en mode déporté (angle de 45° à l’oblique du sujet)
– Vitesse d’obturation: 1/60 voire moins pour rendre les effets de mouvement

Laisser un commentaire