Astuce N°11: Maîtriser les règles (Composition / Exposition)

La photographie est basée sur des principes physiques (photôs : lumière, clarté) et artistiques (graphein : peindre, dessiner, écrire). La connaissance de certaines règles peut être utile pour mieux comprendre la lecture d’une image (règles de composition) et la maitrise de la lumière (règles d’exposition).

REGLES DE COMPOSITION

1- Règles des tiers

Les grandes règles de composition en photographie sont héritées de la peinture occidentale. La plus connue dite « règle des tiers » consiste à séparer l’image en 9 zones de surfaces égales par deux lignes verticales et deux lignes horizontales. Cette règle est elle même issue d’une règle plus complexe dite de la « porte d’harmonie ». Les lignes qui séparent l’espace sont appelées lignes de forces et leur intersection donne naissance aux points de force.

Règle des tiersL’image sera plus agréable à l’œil et plus percutante si le sujet est placé sur l’une de ces lignes ou points de forces. C’est sur la base de cette règle que l’on déconseille par exemple de placer l’horizon au milieu du cadre ou bien le sujet au centre de la photo. Cette règle sera idéalement mise en œuvre lors de la prise de vue mais peut tout aussi bien être appliquée lors du traitement des photos via le recadrage.

2- Règles des trois plans

L’espace est séparé en trois plans successifs, le premier plan, le plan central qui contient généralement le sujet et l’arrière plan. Ces trois plans successifs vont mener le regard du plan le plus proche à celui le plus lointain en s’attardant plus longuement sur le sujet et créant ainsi un effet de perspective et de volume.

Ces deux règles simples constituent un point de départ solide pour la pratique de la composition.

REGLES D’EXPOSITION

1- Règle du f/16

La règle du F16 est utile si vous souhaitez travailler en mode manuel sans tenir compte des indications fournies par la cellule de votre appareil. L’expérience pratique montre qu’à une ouverture de f/16 en plein soleil et à ISO 100, la vitesse de 1/ISO (en réalité 1/125) donnera une exposition correcte. Cette règle se décline de la façon suivante en fonction des conditions d’éclairage de la scène:

– f/22 Soleil sur neige ou sable clair
– f/16 Soleil brillant (ombres nettes)
– f/11 Soleil voilé (ombres douces)
– f/8 Clair mais nuageux (sans ombres)
– f/5,6 Très nuageux ou ombre découverte
– f/4 Soleil couchant

Cette règle peut ensuite être modulée à l’infini en faisant varier les valeurs d’ouverture, de vitesse ou de sensibilité ISO du triangle de l’exposition. Ainsi, en augmentant la sensibilité ISO à 200, on peut conserver la valeur f/16 mais doubler la vitesse d’obturation à 1/250. L’exposition f/16 – 1/125 – ISO 100 sera donc identique à f/16 – 1/250 – ISO 200.

Ouverture: f/1, f/1.4, f/2, f/2.8, f/4, f/5.6, f/8, f/11, f/16, f/22, f/32
Vitesse : 1/2, 1/4, 1/8, 1/15, 1/30, 1/60, 1/125, 1/250, 1/500, 1/1000, 1/2000, 1/4000, 1/8000
ISO: 6400, 3200, 1600, 800, 400, 200, 100

2- Règle de la réciproque vitesse focale

Cette règle relativement simple permet de connaitre la vitesse minimale à utiliser pour éviter les flous de bougé. En pratique il est recommandé d’utiliser une vitesse au moins égale à l’inverse de la focale utilisée. Par exemple pour un portrait effectué à la focale 85mm, la vitesse minimale est 1/85. Les valeurs de focales à utiliser sont les focales relatives. C’est à dire que sur une focale 85 mm montée sur un réflexe canon APS-C la vitesse minimale sera de 1/(85×1.6) soit 1/136.

3- Règle du carré inverse

La règle du carré inverse est essentiellement utilisée pour l’éclairage au flash mais fonctionne en principe avec toute source lumineuse. Elle précise que si deux sujets sont éclairés au flash, l’un à 1 mètre et l’autre à 2 mètre, la lumière atteignant le sujet en arrière plan sera 4 fois moindre que celle éclairant le premier sujet. En pratique il faudra donc s’assurer que les sujets sont à égale distance du flash afin qu’ils soient tous exposés correctement.

Laisser un commentaire